Accueil » Politique » Après l’annonce du RN, la motion de censure peut-elle aboutir ?

Après l’annonce du RN, la motion de censure peut-elle aboutir ?

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

C’était l’une des surprises de la journée, Sebastien Chenu vice-président du Rassemblement National (RN) a annoncé sur RTL que son groupe parlementaire voterait la motion de censure déposé par la NUPES et débattu lundi. Cela peut-il mettre en danger le gouvernement ?

Image de l'Assemblé Nationale vide
Image de l'Assemblé Nationale vide

C’est une première, le RN va prendre part à la motion de censure déposée par la NUPES, a annoncé Sebastien Chenu sur RTL. Le 20 mars dernier, lors du vote de la première motion de censure déposée par le groupe LIOT suite au 49-3, où le gouvernement d’Elisabeth Borne avait été sauvé à quelques voix près. Une seconde motion de censure déposée par le RN avait été déposé, mais uniquement leurs membres, quelques élues LR et un élu socialiste avaient voté en faveur.

On devrait donc avoir un scénario similaire à celui du 20 mars dernier, où le vote des membres du groupe Les Républicains sera décisif. Lors de la dernière motion de censure déposée par le groupe LIOT, il manquait 9 voix afin de faire tomber le gouvernement, 19 députés républicains avaient alors voté en faveur de la motion de censure.

Même si rien n’est prévisible, les républicains devraient garder leurs positions, et pour la majorité ne pas votez en faveur de la motion de censure, même si rien n’est encore joué. Mais encore une fois tout reposera sur les républicains, qui sont attendu au tournant, alors que les français se mobilisent de moins en moins lors des manifestations contre la réforme.

L’ultime bataille de la réforme des retraites se jouera donc demain à partir de 16h à l’Assemblée Nationale