Accueil » Société » Catherine Colonna : Polémique après sa visite en Arménie avec un tweet sur le mont Ararat

Catherine Colonna : Polémique après sa visite en Arménie avec un tweet sur le mont Ararat

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

La ministre des affaires étrangères, qui était en déplacement en Arménie a fait un tweet pour illustrer sa visite en Arménie. La photo pose problème pour de nombreux turcs, car elle montre le mont Ararat, un sommet qui se situe en Turquie.

Polémique après le tweet de Catherine Colonna sur le mont Ararat | Capture d'écran Twitter
Polémique après le tweet de Catherine Colonna sur le mont Ararat | Capture d'écran Twitter

A l’occasion d’une visite en Arménie, la seconde après une première en avril, la ministre des affaires étrangères, Catherine Colonna a voulu marquer le moment sur X (Ancien Twitter) : “De retour en #Arménie, 5 mois après ma première visite. Amitié, soutien et solidarité.“, tweet accompagné d’une photo montrant le Mont Ararat. Sauf que problème, ce sommet se situe en Turquie depuis 1923 et le traité de Genève, ce qui a entraîné de vives réactions sur les réseaux sociaux Turc.

Un ancien ambassadeur turc a commenté le tweet en disant qu’il avait peur que la ministre se soit trompé sur la destination prévue de sa visite ou qu’elle aurait besoin au moins d’un niveau d’éducation basique en géographie. De nombreux turcs ont également reproché dans les commentaires du tweet le “manque de connaissance” de Catherine Colonna ou prenne ce tweet pour une provocation. Le tweet cumule plusieurs milliers de commentaires et citations et près de 1,5 million de vues.

Cependant, il est important de préciser que la photo a bien été prise depuis le territoire arménien.

Une visite en Arménie

La ministre était en Arménie ce 3 octobre dans le cadre d’une seconde visite, après la première qui s’est déroulé le 28 avril 2023. Elle a ainsi rencontré le premier ministre arménien, avant de se rendre auprès de réfugiés arméniens qui ont fui le Haut-Karabakh, après une offensive militaire déclenchée par l’Azerbaïdjan sur la république autoproclamée, le 19 septembre dernier et après 9 mois de blocus. La France a annoncé qu’elle livrera du matériel militaire à l’Arménie afin “qu’elle puisse assurer sa défense” explique Catherine Colonna alors que près de 100 000 réfugiés ont fui le Haut-Karabakh en direction de l’Arménie.

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter