Accueil » Société » Manifestation » C’est quoi le convoi de l’eau de Sainte-Soline à Paris

C’est quoi le convoi de l’eau de Sainte-Soline à Paris

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

Le convoi de l’eau des anti-bassines partira ce 18 août 2023 de Lezay en direction de Paris à vélo et avec des tracteurs, à l’initiative de collectif comme Bassine Non Merci ou la Confédération paysanne, et les Soulèvements de la Terre qui annoncé qu’il y participeront suite à la suspension de leur dissolution ainsi que 150 organisations.

Manifestation du 11 juin à Nantes avec les soulèvements de la Terre | @Nantesinfo44
Manifestation du 11 juin à Nantes contre les carrières de Sables | Image d'illustration - @Nantesinfo44

Au départ de Sainte-Soline à la base, lieu symbolique pour les militants anti-bassines, le convoi s’élancera de Lezay, avec près de 700 vélos et une vingtaine de tracteurs. Jusqu’au 25 août, ils vont se rendre vers Orléans à vélo, avec différentes villes étapes puis par la suite à Paris, pour “un final surprise” le 26 et 27 août. 

Les organisateurs affirment que le convoi est complet. Le trajet du convoi fera Lezay/Jazeneuil (18 août) Jazeneul/Migné-Auxances (19 août), Migné-Auxances/Coussay les Bois (20 août), Coussay les Bois/Coopérative Paysanne de Belêtre (21 août), Coopérative Paysanne de Belêtre/Lussault-sur-Loire (22 août), Lussault-sur-Loire/Lestiou (23 août), Lestiou/Bou (24 août), Bou/Orléans (25 août).

Des actions prévues

Des “animations publiques” sont prévues selon le site de Bassine Non merci, à différents endroits du trajet, comme dans une ferme usine de 12 000 taurillons, ou devant le tribunal judiciaire de Tours. Une arrivée est prévue devant l’agence de l’eau Loire-Bretagne à Tours, “où ils iront demander des comptes” et qui selon les organisateurs “est une instance qui décide du financement de ces bassins à 80 % avec de l’argent public”.

Cette manifestation intervient dans le contexte de l’annulation du décret de dissolution du mouvement “Les soulèvements de la Terre”. Ils ont annoncé qu’il participeront au convoi de l’eau suite à la suspension du décret de dissolution il y a quelques jours par le Conseil d’État. Pour rappel le 21 juin, la dissolution du mouvement avait été acté en conseil des ministres.

Une arrivé surprise à Paris

Le convoi à vélo s’arrêtera à Orléans, avant une action surprise du convoi de l’eau à Paris le 26 et 27 août. Les organisateurs appellent les participants qui le souhaitent de se rendre à Paris par leurs propres moyens. Une manifestation à vélo est prévu dans la capitale le samedi, ainsi qu’un possible rassemblement devant le ministère de l’agriculture.

Evitez l'affrontement

Selon Julien Le Guet, porte-parole de “Bassines non merci“, “L’idée, c’est bien de pouvoir s’approcher de la bassine pour voir l’évolution du chantier (Bassine de Sainte-Soline). Après, on est dans une logique de contournement, on n’ira pas face à des barrages de gendarmes s’ils venaient à être établis. On ne va pas retomber dans les pièges qui ont été tendus par le gouvernement Darmanin à la dernière manifestation de Sainte-Soline” a-t-il précisé sur France Bleu.

Des drones seront mobilisés dans le département de la Vienne pour assurer la surveillance du convoi de vendredi 8h à lundi 21H.

Une interdiction de manifester a été pris sur la commune de Sainte-Soline et sur une partie de la commune de Rom.

Plusieurs axes coupés

Le vendredi 18 août à partir de 11H, la D14 sera coupée entre Lezay et le centre-bourg de Rom, et la D114 entre le centre-bourg de Rom et la limite du département de la Vienne. La circulation pourrait être perturbée au passage des convois sur différents axes des Deux-Sèvres et de la Vienne.

Découvrez l’actualité nantaise et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter

Jusqu'au 2 mars inclus, la fréquence de publication d'articles sur le site web est fortement réduite en raison d'une opération de maintenance et de transfert des données vers un autre serveur.