Accueil » INF Nantes » Face à la colère des agriculteurs, le Rassemblement National de Loire-Atlantique propose plusieurs solutions

Face à la colère des agriculteurs, le Rassemblement National de Loire-Atlantique propose plusieurs solutions

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

Gauthier Bouchet, président du Rassemblement National de Loire-Atlantique, a proposé plusieurs mesures face à la crise agricole qui secoue le département. État d’urgence, fin de l’écologie punitive, élection européenne : il a répondu à toutes nos questions.

Gauthier Bouchet, Rassemblement national
Gauthier Bouchet, Rassemblement national

Alors que le mouvement des agriculteurs semble aboutir grâce aux nouvelles annonces du gouvernement, et que le dernier point de blocage en Loire-Atlantique a été évacué par les gendarmes ce samedi matin, le Rassemblement National 44, à travers la parole de son président Gauthier Bouchet, réagit à la colère des agriculteurs. Cette réaction fait suite à la lettre ouverte de Jordan Bardella, tête de liste aux élections européennes du parti, ainsi que pour faire le point sur les annonces du gouvernement concernant la crise agricole.

Un état d'urgence agricole et un moratoire sur les traités de libre-échange

Gauthier Bouchet demande d’écouter les revendications des syndicats agricoles concernant les traités de libre-échange : “Il faut écouter la Confédération Paysanne, la Coordination Rurale ou la FNSEA sur les traités de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande ou le Mercosur. Je demande un moratoire sur ces accords de libre-échange. Il faudrait une sorte d’état d’urgence pour les agriculteurs.

Il demande également l’instauration de clauses miroir pour les “pays avec qui on échange et qui ne respectent pas les normes environnementales ou sociales, vu que cela crée un déséquilibre”. Il prend pour exemple des pays qui ont des normes sur les pesticides et, au contraire, certains qui ne les appliquent pas, ce qui ajoute plus de charges pour les agriculteurs.

La fin de l'écologie punitive

Le président du Rassemblement National de Loire-Atlantique demande “la fin de l’écologie punitive, qui représente un excès de normes. Nous sommes d’accord pour une interdiction progressive des pesticides, mais pas de cette manière pour les agriculteurs, avec des aides.

Le groupe demande également une exonération des impôts sur la succession des exploitations agricoles, à condition que les propriétaires maintiennent l’exploitation pendant au moins 10 ans.

La thématique agricole, sujet de premier plan aux européennes

Gauthier Bouchet est parti visiter avec son groupe politique le pont de Cheviré mercredi soir, bloqué par la FNSEA et les JA 44. Il indique que “même si beaucoup de Nantais ont été bloqués suite à la fermeture du pont, c’était pour une cause juste. Il n’y a pas eu de violence ni de casse, ils ont réussi à faire entendre leur cause de manière pacifique et apolitique.” Quand on lui pose la question du soutien à la SCA Ouest bloquée par la Confédération Paysanne : “J’accepte l’idée de toute occupation pacifique, même si on a des idées parfois éloignées avec la Confédération Paysanne.

Sur la thématique des élections européennes, la question agricole “est un sujet de premier plan, avec les questions migratoires et géopolitiques. La décroissance agricole et la manière dont on change l’agriculture française, ça affecte l’identité de notre pays“.

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter