Accueil » INF Nantes » La SCA Ouest, la centrale d’achat Leclerc évacuée par les gendarmes dans la nuit à Saint-Etienne-de-Montluc

La SCA Ouest, la centrale d’achat Leclerc évacuée par les gendarmes dans la nuit à Saint-Etienne-de-Montluc

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

La SCA Ouest, une centrale d’achat Leclerc située à Saint-Étienne-de-Montluc, au nord de Nantes et bloquée depuis lundi soir, a été évacuée par les gendarmes dans la nuit de vendredi à samedi. Un individu a été interpellé pour outrage et rébellion lors de l’évacuation du site appartenant à Leclerc.

sca ouest leclerc confédération paysane
La SCA Ouest, une centrale d'achat de Leclerc bloquée | Photo transmise à INF Nantes

Elle était bloquée depuis lundi soir par la Confédération Paysanne, plusieurs syndicats agricoles et organisations. La SCA Ouest, la centrale d’achat Leclerc située à Saint-Étienne-de-Montluc, a été débloquée par les forces de l’ordre dans la nuit du vendredi 2 février au samedi 3 février 2024. L’évacuation du site s’est passé dans le calme, motivé par le risque de trouble à l’ordre public et le risque de pénurie de produits frais, nous indique la préfecture dans un communiqué. La procédure d’évacuation s’est passée dans le calme, néanmoins un individu s’est rebellé et a été interpellé pour outrage et rébellion. 

Des personnes se revendicant des Soulèvements de la Terre

Dans le communiqué, la préfecture indique également qu’à la base, ce blocage était dans le cadre de manifestations du secteur agricole. Cependant, elle relève que depuis, “le profil des personnes et les revendications à l’origine du blocage ont évolué, avec la participation de plus en plus importante de personnes n’ayant que peu de liens avec les problématiques du monde agricole et sans revendications clairement exprimées”. Elle constate la présence de personnes se revendiquant de l’organisation “Les Soulèvements de la Terre”.

"Tout c'est passé dans le calme" selon le président de la Confédération Paysanne 44

Nous avons eu au téléphone Jean-Christophe Richard, président de la Confédération Paysanne de Loire-Atlantique. Il nous explique que “tout s’est passé dans le calme”, et qu’il n’était même pas au courant qu’une personne avait été interpellée lors de l’évacuation de la SCA Ouest. Une délégation de 3 personnes avait rencontré le préfet hier à Nantes en marge du blocage de la centrale d’achat, et la reconduction du blocage avait été votée durant l’après-midi.

Quand on lui pose la question de nouvelles actions, il nous répond : “On va se reposer maintenant”.

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter

Jusqu'au 2 mars inclus, la fréquence de publication d'articles sur le site web est fortement réduite en raison d'une opération de maintenance et de transfert des données vers un autre serveur.