Accueil » INF Nantes » Météo » Loire-Atlantique : Risque de crue et d’inondations sur la Sèvre Nantaise et les cours d’eau du département pour ce début janvier 2024

Loire-Atlantique : Risque de crue et d’inondations sur la Sèvre Nantaise et les cours d’eau du département pour ce début janvier 2024

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

Alors que le département est en vigilance orange pluie-inondation, ainsi qu’en vigilance jaune crue, les fortes pluies pourraient entraîner des inondations et des crues de certains cours d’eau, tels que la Sèvre Nantaise qui traverse Clisson à partir de ce 2 janvier 2024.

Un champ saturé d'eau en Charente-Maritime | Image illustration - INF
Un champ saturé d'eau en Charente-Maritime | Image illustration - INF

Il faudra être vigilant à proximité des cours d’eau dans les prochaines heures dans les départements de l’Ouest, et notamment en Loire-Atlantique, qui est d’ailleurs placé en vigilance orange pluie-inondation. Alors que plus de 60 mm de pluie sont attendus localement dans le département, des inondations et des crues sont à craindre. Il va pleuvoir sans interruption pendant au moins 24 heures à Nantes, par exemple. De plus, des vents allant jusqu’à 90 km/h, voire 100 km/h localement, sont attendus sur la côte, et 80 km/h dans les terres. La préfecture de Loire-Atlantique prévient : « Des pluies fortes et régulières sont attendues à partir de la soirée de lundi à mardi, puis en journée de mardi. »

La Sèvre Nantaise en crue ?

De son côté, Vigicrues a placé la Sèvre Nantaise amont et aval en vigilance jaune crue. Par exemple, pour la station de Clisson, l’un des repères est la crue de février 2021 avec un pic à 1m59. Il pourrait être dépassé ce 2 janvier, selon les prévisions de Vigicrue. La situation est donc extrêmement sensible et est à surveiller de très près. Les petits cours d’eau du département pourraient également être touchés et avoir des réactions rapides : il faudra donc être vigilant à tous les niveaux. Enfin, les terres sont très humides et gorgées d’eau, et les fortes pluies pourraient créer des inondations à certains endroits. Le préfet de Loire-Atlantique indique également dans un communiqué : “Les sols étant saturés en eau, ces cumuls pourraient occasionner des débordements de cours d’eau, des coulées de boue voire des glissements de terrain.”

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter

Jusqu'au 2 mars inclus, la fréquence de publication d'articles sur le site web est fortement réduite en raison d'une opération de maintenance et de transfert des données vers un autre serveur.