Accueil » INF Nantes » Nantes : Un jeudi “noir” pour les policiers, plusieurs rassemblements et service minimum prévus

Nantes : Un jeudi “noir” pour les policiers, plusieurs rassemblements et service minimum prévus

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

Les hommes de la Police nationale de Loire-Atlantique sont appelés à participer à un “jeudi noir” ce 18 janvier à Nantes, Saint-Nazaire, Rezé, Saint-Herblain et Orvault, avec des rassemblements et un service minimum. Les syndicats demandent des mesures face à l’importante mobilisation de policiers pour les Jeux Olympiques.

police nationale nantes manifestation
Image illustration (T.L. - INF Nantes)

Les policiers de l’agglomération nantaise sont en colère et appellent à un jeudi noir à Nantes, avec des rassemblements organisés et un service minimum. Dans un communiqué diffusé par Alliance Police Nationale et UNSA Police, les 2 syndicats dénoncent l’organisation des Jeux Olympiques à Paris avec la mobilisation des policiers, qui ne pourront pas prendre de congés du 20 juillet au 12 août.

Situation exceptionnelle, on demande des primes exceptionnelles“, nous explique Alliance Loire-Atlantique. Interrogé par INF Nantes, le syndicat nous explique qu’il demande des primes exceptionnelles en vue des JO, avec des services impactés par l’absence de policiers qui seront mobilisés à Paris ainsi que ceux qui seront directement mobilisés dans la capitale et qui devront se déplacer. “On demande également une revalorisation de l’ISSP, qui est notre prime de risque. On réclame des compensations financières pour les renforts volontaires et que les heures supplémentaires soient défiscalisées. On souhaite enfin aussi que l’indemnité missionnelle avance, elle n’est toujours pas statuée. Cette indemnité permet qu’au bout de la quatrième nuitée de déplacement, on soit payé 50€ par jour, sauf qu’elle n’est toujours pas décomptée.

Concernant le déplacement des policiers vers Paris, le syndicat explique : “On sait que les collègues de la zone Ouest vont être projetés sur Paris, il va falloir s’autosuffire. Les questions sont quelles unités vont être sur Paris, pendant quelles durées, comment va s’organiser le transport (véhicule personnel ou véhicule du ministère de l’Intérieur), comment on va être logé et comment on va prendre le repas. Les policiers monoparentaux ou dans les familles avec 2 policiers, il faut voir comment cela se passe pour la garde des enfants.

Plusieurs rassemblements et service minimum ce jeudi pour les policiers nantais

Le mot d’ordre, c’est pas d’initiative, on ne sort pas du service, on n’agit que si on nous appelle” prévient Alliance Loire-Atlantique, ce qui veut dire qu’un service minimum sera assuré pour les appels, mais que les policiers n’agiront pas par initiative.

Dès ce mercredi soir, à 23h50, les “nuiteux”, les policiers de la nuit, se mobilisaient devant le commissariat central de Nantes. Puis à 8h, des rassemblements sont organisés devant les commissariats de Rezé, Saint-Herblain, Orvault. “Le but c’est de montrer qu’on est capable de mobiliser sur une courte durée dans un premier temps.” À 9h, la même chose sera faite à l’Hôtel de Police de Nantes, le commissariat central. À midi, un rassemblement est organisé devant l’Hôtel de Police de Nantes pour une mise en scène, une petite “surprise” nous indique Alliance.

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter

Jusqu'au 2 mars inclus, la fréquence de publication d'articles sur le site web est fortement réduite en raison d'une opération de maintenance et de transfert des données vers un autre serveur.