Accueil » INF Nantes » Saint-Nazaire : Le refus d’obtempérer se finit en course-poursuite

Saint-Nazaire : Le refus d’obtempérer se finit en course-poursuite

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

Durant la nuit du 23 août, 2 adolescents âgés de 17 ans ont tenté d’échapper à la police à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) avec une conduite dangereuse et commettant de nombreuses infractions.

| Image d'illustration - @Mathias Reding
Saint-Nazaire : Le refus d’obtempérer se finit en course poursuite | | Image d'illustration - @Mathias Reding

En patrouille, les policiers de Saint-Nazaire repèrent un véhicule volé qui aurait été signalé suite à un homejacking dans le quartier des Landettes (Vol au sein d’un domicile alors que les habitants sont présents au sein du domicile). Selon le Figaro,  deux personnes étaient présentes dans le véhicule qui a pris la fuite après que les forces de l’ordre demandent aux deux mineurs de s’arrêter. Les deux individus ont percuté un véhicule de police en donnant des coups de volant et avec des pointes de vitesse enregistrées à 100 km/h, selon le quotidien.

La BAC (Brigade anti-criminalité) de la Baule et une unité canine sont arrivées en renfort, et ont utilisé par deux fois des dispositifs manuels d’interception afin de stopper les fuyards, ce qui a permis la crevaison de 3 pneus sur le véhicule volé. Malgré 3 roues en moins, les 2 individus ont continué leurs courses sur une départementale menant vers Saint-Brévin.

Un véhicule de police dégradé, un fuyard arrêté par un chien

Durant la course poursuite, plusieurs coups de volant auraient été donnés vers les forces de l’ordre, occasionnant des dégradations sur un des véhicules de police. La voiture qui roulait avec un pneu suite à la crevaison des 3 autres a fini par s’arrêter. Le conducteur a été interpellé, cependant le passager a tenté de prendre la fuite mais a été intercepté par “une percussion d’un chien” et également mis en garde à vue.

Le 2 mineurs de 17 ans originaires de Nantes, ont été présentés au tribunal de Nantes ce jeudi 24 août, et ont été accusés de recel de vol, refus d’obtempérer, violences sur personnes dépositaire de l’autorité publique et dégradations de bien public selon France Bleu. L’un des deux était recherché par un magistrat instructeur de Nantes dans le cadre d’une autre affaire.

Découvrez l’actualité local et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter

Jusqu'au 2 mars inclus, la fréquence de publication d'articles sur le site web est fortement réduite en raison d'une opération de maintenance et de transfert des données vers un autre serveur.