Accueil » INF Nantes » Témoignage. Nantes : Il croise un sanglier en plein centre-ville à 2h du matin

Témoignage. Nantes : Il croise un sanglier en plein centre-ville à 2h du matin

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

Dans la nuit du 25 au 26 décembre, au niveau du cours des 50 otages, Jonathan et son ami rentrent d’un dîner à 2h du matin. C’est alors qu’ils aperçoivent un sanglier, alors qu’ils sont dans le centre-ville nantais. Il raconte à INF Nantes cette rencontre pour le moins surprenante

Un sanglier sur le cours des 50 otages à Nantes | Image transmise à INF Nantes par témoin
Un sanglier sur le cours des 50 otages à Nantes | Image transmise à INF Nantes par témoin

Mais que font des sangliers dans le centre-ville de Nantes ? C’est la question que de nombreux internautes se posent depuis jeudi et la diffusion d’une vidéo de l’élue Sophie van Goethem qui montre un sanglier sur le Boulevard Guist’hau, dans l’ultra-centre nantais. Une rencontre atypique et très rare.

Par la suite, d’autres vidéos ont émané des réseaux sociaux, dont une qui a retenu notre attention. Dans la nuit du 25 au 26 décembre, après un dîner chez des amis, Jonathan décide de prendre la voiture avec un ami. Aux alentours de 2h du matin, les deux amis croisent un sanglier en plein cours des 50 otages, sur le rond-point entre la préfecture et la ligne de Tram.

Il raconte à INF cette rencontre atypique : “Je rentre d’un repas chez des amis et en descendant la rue Paul Bellamy, en arrivant à l’intersection avec le tram, au loin, j’aperçois comme une lueur, un animal sur le côté. À ce moment-là, il ne bougeait pas, je pensais que c’était une statue installée pour les fêtes de Noël. Et à un moment, je vois bouger cette forme et je comprends directement que c’est un sanglier. L’animal était massif et on a pris donc notre téléphone afin de commencer à le filmer. Comme on le voit sur la vidéo, il vient sur le rond-point et on a klaxonné. Après, il a fait demi-tour et il est parti dans les buissons. Il reniflait au sol, comme s’il cherchait à manger. On s’est arrêté sur le côté afin de voir où il était, et on a croisé deux passants et on a commencé à regarder les feuillages pour voir s’il y avait d’autres sangliers. En fait, le sanglier se cachait de nous et on ne l’a pas retrouvé dans les buissons. Les deux passants sont même entrés dedans afin de le trouver, mais ils sont repartis bredouilles.”

Jonathan nous précise que l’animal était calme et inoffensif. Des amis à lui auraient également aperçu un sanglier à Saint-Nicolas au niveau de H&M le même soir.

Des sangliers qui viendraient de la vallée de la Chézine ?

Contactée par INF Nantes, Sophie van Goethem, qui a posté la vidéo du sanglier boulevard Guist’hau, nous explique que c’est une connaissance à elle qui l’a filmé en allant au travail le jeudi 28 janvier, soit 2 jours après que Jonathan ait aperçu une première fois un sanglier cours des 50 otages. Un sanglier aurait également été aperçu le mercredi matin au Parc de Procé. La mairie de Nantes nous affirme qu’aucun signalement n’a été effectué sur la présence d’autres sangliers en ville. Est-ce le même sanglier, ou des sangliers différents ? Compliqué de faire la différence, surtout en pleine nuit.

Si on suit le chemin que pourraient emprunter le ou les sanglier(s), ils arriveraient de la vallée de la Chézine et suivraient le cours d’eau qui va jusqu’à la place Canclaux. Les mammifères auraient ensuite remonté le boulevard Camus puis jusqu’au boulevard Guist’hau. Si l’on suit les témoignages pour la soirée du 26 décembre, ils auraient ensuite descendu la rue du Calvaire et seraient allés jusqu’au cours des 50 otages. Cela ne reste pour le moment que des hypothèses, mais cela paraît le chemin le plus probable.

En mai déjà, des sangliers avaient été observés à Orvault dans le quartier de la Bugallière qui est à proximité de la vallée de la Chézine. Le département de la Loire-Atlantique fait face à une prolifération de ces animaux et a organisé plusieurs battues administratives en novembre.

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter